Les aides à la rénovation pour les habitats des particuliers

Aujourd’hui, de plus en plus de particuliers investissent dans la rénovation d’habitats. Pourtant, c’est une opération qui peut être onéreuse car elle engendre beaucoup de dépenses. À cet effet, de nombreuses aides existent pour permettre aux particuliers d’amortir ces dépenses. Quelles sont donc ces différentes aides financières à la rénovation ? 

Adaptation du logement au vieillissement

L’adaptation du logement au vieillissement est une aide à l’aménagement des logements de seniors ou de personnes en perte d’autonomie. L’aménagement concerne l’ensemble des travaux effectués sur les douches, salles de bains et sanitaires, pour améliorer l’autonomie des personnes. Il faut noter que l’aide ne peut être apportée qu’aux :
• retraités d’au moins 70 ans ayant travaillé dans une entreprise du secteur privé ou agricole ;
• salariés ou retraités en situation de perte d’autonomie, d’une entreprise du secteur privé ;
• personnes âgées d’au moins 70 ans hébergées chez un parent salarié d’une entreprise du secteur privé ;
• propriétaires bailleurs ayant au moins un locataire qui correspond à l’un des deux derniers profils.
Par ailleurs, plusieurs autres conditions sont à remplir pour bénéficier de l’aide pour l’adaptation du logement au vieillissement. Il faut notamment que l’habitat soit situé dans le parc privé et sur le territoire français. De plus, le montant maximal allouable est de 5 000 euros par logement et par ménage.

 

Programme ‘’Habiter Sain’’

L’aide financière ‘’Habiter Sain’’ est dédiée à l’aménagement d’un logement en vue de mettre aux normes ses installations. Elle concerne donc les travaux visant à la sécurité et la salubrité de l’habitat. Plusieurs conditions sont nécessaires pour bénéficier de cette aide. Tout d’abord, le demandeur d’aide doit être propriétaire et le logement concerné doit être sa résidence principale. De plus, généralement, il est exigé que les travaux de rénovation soient réalisés par un professionnel du bâtiment.
Par ailleurs, l’aide financière ‘’Habiter Sain’’ n’est allouable que dans le cas de travaux d’aménagement coûtant au moins 1 500 €. De plus, le montant maximal qui peut être accordé est de 10 000 € hors taxes.

Programme ‘’Habiter Serein’’

L’aide financière ‘’Habiter serein’’ est accordée pour les gros travaux d’aménagement d’une habitation indigne. Au nombre de ces travaux, il y a la pose d’une salle de bain. Le renforcement des fondations et le changement de la toiture sont aussi concernés. De plus, les conditions à respecter pour bénéficier de cette aide, sont identiques à celles du programme ‘’Habiter Sain’’. Par ailleurs, le montant maximal allouable de l’aide financière ‘’Habiter serein’’ est de 25 000 € hors taxes.

Programme ‘’Habiter Mieux & MaPrimeRénov’’

Le programme “Habiter Mieux & MaPrimeRénov” est une aide financière aux travaux de rénovation énergétique de logements privés. Il s’agit d’un programme qui regroupe deux primes : ‘’Habiter Mieux’’ et ‘’MaPrimeRénov’’. Aussi, pour en bénéficier, il faut notamment être le propriétaire du logement concerné. Il faut aussi que vos revenus ne dépassent pas les seuils établis. Également, le nombre de personnes vivant dans le logement et la situation géographique de ce dernier, sont pris en compte.
Vous pouvez bénéficier de la prime ‘’Habiter Mieux’’, si vos travaux ont un gain énergétique d’au moins 25 %. De plus, cette prime peut atteindre 2 000 €. Quant à l’aide ‘’MaPrimeRénov’’, son montant peut s’élever à 10 000 € au maximum. Toutefois, sur une période de 5 ans, la prime totale n’excède pas 20 000 € par logement.

Programme ‘’Habiter Mieux Sérénité’’

L’aide ‘’Habiter Mieux Sérénité’’ est dédiée aux travaux qui visent à avoir un gain énergétique d’au moins 25 %. Elle est destinée aux propriétaires occupants ayant des revenus inférieurs aux plafonds de ressources fixés. Elle concerne aussi les propriétaires bailleurs et les copropriétaires de copropriétés fragiles.
Par ailleurs, le montant maximal de l’aide est de 10 000 € hors taxes, pour les revenus très modestes. À cela s’ajoute la prime ‘’Habiter Mieux’’ estimée à 2 000 € au maximum. Dans le cas de revenus modestes, l’aide financière maximale est de 7 000 €. De plus, vous bénéficiez d’une prime ‘’Habiter Mieux’’ plafonnée à 1 600 €.

Programme ‘’Habiter Facile’’

L’aide financière ‘’Habiter Facile’’ concerne les travaux qui visent à améliorer l’autonomie de la personne. Pour en bénéficier, vous devez être le locataire ou le propriétaire du logement concerné, depuis plus de 15 ans. Il faut aussi que vos revenus soient modestes ou très modestes et que les travaux soient réalisés par un professionnel.
L’aide financière maximale ‘’Habiter Facile’’ est de 7 000 €, en cas de revenus modestes. Elle est de 10 000 €, pour des revenus très modestes.

L’Anah

L’Anah ou Agence nationale de l’habitat est un établissement public qui subventionne la rénovation de logements ou immeubles anciens. L’aide financière concerne les propriétaires qui louent ou occupent leur logement. Elle concerne également le syndicat de copropriétaires, pour la réalisation de travaux sur les biens communs du logement. Aussi, les différents montants de l’aide sont définis en fonction des travaux à effectuer.
• Travaux lourds de réhabilitation de logement indigne ou très dégradé : 25000 euros pour un propriétaire occupant en cas de revenus modestes et en cas de revenus très modeste, 28000 euros pour un propriétaire bailleur et 75000 euros par immeuble pour un syndicat de copropriétaires.
• Travaux d’amélioration pour la sécurité du logement et travaux d’amélioration pour la salubrité du logement : 10000 euros pour un propriétaire occupant en cas de revenus modestes et en cas de revenus très modeste, 21000 euros pour un propriétaire bailleur.
• Travaux d’amélioration de l’accessibilité du logement : 10000 euros pour un propriétaire occupant en cas de revenus modestes et 7000 euros en cas de revenus très modeste, 21000 euros pour un propriétaire bailleur et 10000 euros par accès aménagé.
• Travaux d’amélioration de la performance énergétique : 10000 euros pour un propriétaire occupant en cas de revenus modestes et 7000 euros en cas de revenus très modeste, 15000 euros pour un propriétaire bailleur. 

Le PTZ

Le PTZ ou Prêt à Taux Zéro est un programme de financement partiel de l’achat ou de la construction d’un habitat. Il s’agit d’un prêt aidé par l’État qui ne donne lieu à aucun frais de dossier ou d’expertise. De plus, le montant de PTZ accordé dépend notamment du nombre d’occupants et de la zone de localisation de l’habitat.
• Pour 1 seul occupant en zone A bis et A, le montant maximal atteint 60 0000 euros, 54000 euros en zone B1, 22000 euros en zone B2 et 20000 euros en zone C.
• Pour 2 occupants en zone A bis et A, le montant maximal atteint 84 0000 euros, 75600 euros en zone B1, 30800 euros en zone B2 et 28000 euros en zone C.
• Pour 3 occupants en zone A bis et A, le montant maximal atteint 102 0000 euros, 92000 euros en zone B1, 37400 euros en zone B2 et 34000 euros en zone C.
• Pour 4 occupants en zone A bis et A, le montant maximal atteint 120 0000 euros, 108000 euros en zone B1, 37400 euros en zone B2 et 34000 euros en zone C.
• Pour 5 et plus occupants en zone A bis et A, le montant maximal atteint 138 0000 euros, 124400 euros en zone B1, 50600 euros en zone B2 et 46000 euros en zone C. 

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *